Une bonne intention Epub Ø Une bonne Kindle -

Une bonne intention [PDF] ❤ Une bonne intention Author Solène Bakowski – Natus-physiotherapy.co.uk « Tous passeront à côté du sacrifice de l’un de la confiance aveugle de l’autre tourneront le dos à cet amour dingue car c’est de ça u’il s’agit cet amour inconditionnel d’un jeune h « Tous passeront à côté du sacrifice de l’un de la confiance aveugle de l’autre tourneront le dos à cet amour dingue car c’est de ça u’il s’agit cet amour inconditionnel d’un jeune homme pour une fillette Une bonne Kindle - ui écrivait des lettres cet amour d’une petite fille pour le jeune homme ui savait lui inventer des histoires »Mati a neuf ans Elle a perdu sa maman Son père s’enlise dans le deuil et sa grand mère s’efforce à sa manière de recoller les morceaux Un soir la petite ne rentre pas de l’école On imagine le pire évidemment Comment croire ue tout pourtant partait d’Une bonne intention.


10 thoughts on “Une bonne intention

  1. Nessa Buckley Suzzoni Nessa Buckley Suzzoni says:

    Époustouflant et terrible


  2. Aude Lagandre Aude Lagandre says:

    Mati a 9 ans Elle a perdu sa maman Ce décès rejaillit sur toute la famille surtout sur son papa ui ne s’en relève pas Un soir Mati ne rentre pas de l’école Évidemment le pire est envisagé Pensez vous une enfant ui disparaît c’est forcément une tragédie Comment imaginer ue cette disparition partait d’une bonne intention ? Impossible alors d’arrêter l’enchaînement des événements tragiues ui vont se succéder fera grandir cette petite fille d’un seul coup et condamnera un éuilibre familial déjà profondément fissuréComment rester insensible à cette histoire imaginée par Solène Bakowski ? Difficile par son injustice intense d’émotions opposées ui s’affrontent allant du sentiment de profonde iniuité au besoin terrifiant de vengeance en passant par un besoin viscéral maternel de protéger l’enfant ui souffre victime de décisions d’adultes ui la dépassent mais confrontée à des conséuences ui la percutent de plein fouetMati est une victime à bien des égards Victime d’un drame familial ui a profondément perturbé sa famille victime d’une décision cruelle prise bien avant sa naissance victime d’une grand mère toute puissante dans son royaume victime du silence de son grand père ui laisse faire victime de la société ui voit d’un très mauvais oeil une amitié jugée contre nature victime de la propension de l’être humain prompt à juger sans savoir victime de la pitié générale u’elle ne mérite pasPlusieurs personnages sont dépeints de manière profonde et sensible et font la part belle à la plume de Solène BakowskiMati d’abord perdue dans une fourmilière parentelle u’elle n’intègre pas toujours dans des secrets familiaux u’elle suppute sans parvenir à les toucher du doigt Petite fille silencieuse ui constate ue sa maman souffre d’un mal mystérieux ue son papa s’enfonce lentement vers le même genre de mal sans ue rien ne puisse arrêter sa propagation Petite fille courageuse ui cherche à comprendre et ui souffre tellement de ne pas être assez importante ou digne d’être aimée« Plus rien n’a de sens pour ce petit être déboussolé ui se convainc jour après jour u’elle ne mérite l’amour de personne »Rémy autiste est brillant de cette aura ui justement fait sa différence Inadapté au monde dans leuel il vit Innocent des sentiments ue ses actes peuvent provouer inconscient u’une bienveillance intrinsèue peut être mal interprétée Beau portrait d’un être pur par ses intentions donner de l’espoir et redonner le sourire à une petite fille ui en manue cruellementLa grand mère est toxiue à souhait fondamentalement méchante inhumaine sadiue responsable de la faillite émotionnelle familiale Le lecteur apprend à la détester elle est odieuse on lui mettrait bien uelues claues pour lui remettre les idées en place on lui dirait bien ses uatre vérités Le point commun de ces personnages réside dans la façon immensément crédible dont les tempéraments sont dépeints une vraie justesse de discours en fonction de l’âge ou du sexe une mise à distance des uns dans les yeux des autres permet d’apporter cette vraisemblance nécessaire à l’histoire de chacun Enfin l’habilité de l’auteur à confronter les générations l’innocence de Mati 9 ans face à la perversité de sa grand mère accentue des vérités ue nous adultes avons oublié« ui sont ces adultes ui mentent et accusent sans preuve ? ui sont ces grands ui vous abandonnent seule ? Alors comme ça on peut relater n’importe uoi ? » Encore un livre supplémentaire lu cette année ui traite de la toxicité familiale et met en lumière la façon dont un être humain peut évoluer lorsu’il grandit dans un contexte similaire A contrario et cette partie là m’a vraiment touchée le lecteur se retrouve également dans la tête de uelu’un ui ne voit le mal nulle part une personne dont le seul but est de rapprocher une fillette de sa mère Et c’est de manière presue logiue sans méchanceté aucune ue la solution finale envisagée devient plus une ode à la joie u’une raison d’être triste C’est de manière brillante ue Solène Bakowski oppose l’être humain mauvais de nature à celui bon par natureLe roman pose aussi la uestion du secret familial Dans uelle mesure peut il rester secret ? À uel moment explose t il au grand jour ? uels sont les sentiments particuliers ui contribuent à sa mise en lumière ? uels dégâts peut il faire au sein d’une famille et plus encore dans la tête d’une petite fille de 9 ans assaillie d’émotions u’elle ne comprend pas et u’elle ne maîtrise pas ?Enfin je voudrais remercier l’auteur d’avoir si bien compris et décrit le processus de dépression par le biais d’une lettre magnifiue ue Karine a écrit à sa fille Comment ce mal insidieux ui ronge jusu’à la plus petite motivation comme celle de se lever le matin provoue le changement total dans l’être profond d’une personne« Comment t’expliuer le cancer u’est la dépression sa façon insidieuse de prendre possession de ce ue tu es Mais les jours passent et le malaise se transforme en boule au fond de ta gorge et de ton ventre Les nuits sont de plus en plus courtes les journées de plus en plus longues tu te lèves moins vite puisue tu n’en vois plus l’intérêt l’avenir s’émousse la vie s’affadit Pourtant tu luttes Contre toi même en permanence Tu luttes pour pouvoir te relever Tu luttes contre ta propre faiblesse et ton incapacité à rendre aux autres l’entrain u’ils essaient de t’insuffler Jusu’au moment où autour de toi on s’épuise de te voir si épuisée »Il y a matière à discussion dans ce livre Il est riche d’idées riche de thématiues au final simples mais largement compliuées par l’homme J’ai aimé cette petite combattante du uotidien u’est Mati une innocence ui ne connaît pas la résignation ni le découragement mais aussi une petite fille vengeresse ui ne pardonne pas u’on lui ait pris l’essentiel C’est tendre et dur bienveillant et cruel innocent mais pas dénué de représaillesCe n’est jamais tout blanc ou tout noir chez Solène Bakowski c’est tout en nuance c’est psychologiuement travaillé avec habilité Je l’ai découverte dans le projet d’écriture à uatre mains lancé avec Amélie Antoine C’est drôle parce ue dans mon esprit elles forment un vrai duo Elles ont pourtant chacune leur univers J’ai eu de la chance de découvrir l’une grâce à l’autre


  3. Ju lit les Mots Ju lit les Mots says:

    Solène Bakowski m'a retourné et encore une fois elle m'a entraîné dans le sillage d'une écriture de talent Une conteuse de la vie Avec un sac elle m'avait subjugué par son talent et avec cet opus elle démontre un talent de conteuse de la vie la vie inexorablement meurtrie Ici point de meurtres Mais des cœurs brisés des vies brisées par la seule manipulation Comment pousser une famille vers la destruction comment s'imaginer un moment ue l'amour peut vous détruire pourtant un amour u'on s'imagine inconditionnel peut nous détruire ou nous pousser vers le haut Encore une fois Solène Bakowski se sert de l'amour filiale comme terreau de sa trame décortiue les sentiments avec talent finesse et en fin psychologue elle démontre ue la vérité arrive toujours à trouver la porte de sortie On ne ressort pas indemne après avoir lu du Solène C'est en même temps une claue et une thérapie Oui j'ose le dire Vous vous poserez maintes fois la uestion dois je en fin de compte cacher certaines choses pour protéger ? Cacher un tel secret protège vraiment ceux ue j'aime ? Un secret un non dit ronge son détenteur mais aussi ceux ue l'on croit protéger en ne divulguant rien Avec ce livre vous prendrez en pleine face vos secrets et leurs conséuences et toutes vos certitudes s'écrouleront Merci Solène pour ce livre merci pour cette écriture merci pour cette thérapie Bizarrement cette lecture a fait uelues parallèle à ma vie et je dois dire ue tout du long je me suis sentie fière des choix ue j'ai pu faire fière d'avoir rompu avec les traditionnels secrets bien gardés ui te bouffent de l'intérieur Avec talent empathie l'auteur te prouve par AB ue parler délie les nœuds et engendre compréhension Parler ne pas cacher permet de comprendre et mieux appréhender l'autre mais surtout de le comprendre Il est intéressant de noter ue j'ai lu ce livre le lendemain d'une grande discussion entre 3 générations de femmes générations ui ont chacune à leur manière décider de briser le cercle de répétitions inconscientes dues à l'absence de parole La génération de ma mère 64 ans ne parlait pas et pensait protéger ses êtres aimés en cachant ses propres blessures ma génération de 20 ans plus jeune a décidé de rompre ces secrets et de parler à la 3ème génération ma fille 20 ans en ne cachant rien Et j'ai vu les bienfaits Alors oui Un grand merci Solène pour cette lecture en avant première un grand merci pour cette confiance un grand merci pour cette thérapie un grand merci de démontrer avec talent ue l'être humain se croit fort mais est bien faible sans remise en uestion L'amour peut être une destruction l'amour peut aussi élever celui ui le reçoit sans concessions sans tabous sans secrets Aimer l'autre c'est l'aimer assez fort pour faire confiance en son jugement Aimer l'autre c'est être sincère Aimer l'autre c'est lui faire confiance Être une mère ne donne pas un droit de diriger la vie de son enfant Aimer son enfant c'est lui faire confiance l'aider à se construire et surtout le laisser voler de ses propres ailes On ne sort pas indemne d'une lecture comme celle ci La plume de l'auteur te marue au fer rouge et laisse son emprunte indélébile Merci Solène


  4. Valérie Sangpages Valérie Sangpages says:

    Ca se fait de rien dire ?Ou plutôt de juste dire c'est wow Ca se fait une chroniue comme ça ?Ca se fait de vouloir le garder pour soi tellement c'est beau égoïstement ?Ouais ok j'ai compris ça se fait paset surtout ce ne serait pas une chroniueBon je vais vous en dire un peu plus mais pas trop parce ue le tout vous allez le découvrir vous même Départ en fanfare sous fond d'enterrement dont le descriptif est fabuleux Plongée en apnée Un évènement dramatiue ui fait ue tout devient possible même le pire Un émotionnel à fleur de peau Une histoire u'on n'attend pas Un début ui laisse présager tout autre chose Une suite logiue ui ne vient pas ui nous surprend et ui nous bouleverse La douleur et la détresse omniprésentes La rencontre de deux êtres malmenés par la vie Une rencontre tout simplement pureAu milieu de tout ça une petite fille de 10 ans ui vit ui croit ui espère ui déchante ui subit ui survitUn regard saisissant perturbant face à la mort la famille les sentiments le deuil la perte le doute la suspicion au travers des yeux des différents protagonistesUn effet papillon un élément déclencheur ui fait tout basculer ui remet tout en uestionIl y a tant de choses dans ce livres tant de points soulevés tant de portraits différents Tant de regardscelui des autres Tant de mauvaises interprétations Tant de force tant de peines tant d'amour tant de haine tant de discours et pourtant tant de choses non ditesSolène elle fait chanter les mots Elle leur donne une intensité inégalable une émotion hors du commun Ses phrases courtes percutantes ses répétitions ui soulèvent le coeur Tu voudrai presue relire chaue phrase même la plus insignifiante pour l'imprimer à tout jamais au fond de ta rétine La plume de Solène moi elle me tourneboule la tête 😵Tout simplement superbe comme une sordide douceur


  5. Cel Kila Cel Kila says:

    255 Bon La 4ème de couverture laissait entrevoir de base ue Une bonne intention serait une histoire bien bien glauue Elle l'est mais toujours en sous entendu J'ai bien aimé ma lecture alors u'étrangement trois choses cruciales m'ont dérangées La maturité de Mati L'auteure a parfois oublié ue c'était une enfant je crois Et même un enfant ui vit des choses aussi horribles ne peut pas avoir autant de recul sur les événements impossible Une capacité d'analyse pareille même les adultes en sont parfois dépourvus Du coup ça coince L'avalanche de choses ui arrivent à Mati Certes il faut bien u'il se passe des choses pour ue le livre ait une raison d'être mais uand il y a TROP de choses on se demande si l'auteure n'a pas voulu en rajouter pour nous faire sombrer coûte ue coûte dans le dégoût la tristesse l'agacement Le découpage du livre Partie 1 partie 2 partie 3 Chaue élément à sa partie Bof Cela aurait été surement plus efficace d'imbriuer davantage les péripéties histoire de faire monter un peu la pression Je disais plus haut ue j'avais tout de même apprécié ma lecture et je pense ue c'est en grande partie pour la plume de Solene Bakowski ui écrit vraiment bien et pour la psychologie des personnages ui est très bien développée


  6. Sandrine Novembre Sandrine Novembre says:

    La petite Mathilde Mati 9 ans à perdue sa maman Nicolas son papa est rongé par le chagrin s'enlisant dans une profonde dépressionEliane la mère de Nicolas essai de palier au décès de Karine  en s'occupant aussi bien de Mati ue de leur maisonMais un soir Mati ne rentre pas le même soir Nicolas à un grave accident de voiture ui le plonge dans un profond comaAu fil des heures des jours Eliane commence à penser au pire et si Nicolas par chagrin avait commis le pire ?Commence un retour un arrière avec l'apparition de l'adorable Rémi un autiste légerPlus on avance dans notre lecture plus on  comprend toute l'ampleur du drame familiale ui s'est joué Ou comment le mal peut partir d'un rien comment un ange peu passer pour un monstre un déséuilibréOn découvre des être torturés des vies détruites pour pas grand chose juste par jalousie par un amour exclusif uelue chose de malsain Mais aussi comment la passivité l'inaction des uns fait le malheur des autresBref un drame psychologiue ui s'installe doucement insidieusement de là ou l'on s'attend le moinsAuto éditionNombre de pages 223


  7. Elodie Who Elodie Who says:

    Pour retrouver mon avis complet roman est magnifiuement bien écrit Je l’ai lu en 2 jours et je pense ue si la fatigue ne m’avait pas rattrapée j’aurais pu le terminer en une journée Ce récit est extrêmement addictif on veut savoir chaue fin de paragraphe nous incite à lire le prochain On soupçonne on s’interroge on ressent les émotions de cette enfant à ui la vie ne sourit pas vraimentUne excellente lecture ue je conseille fortement certes on en ressort un peu bouleversé un peu déprimé Certes il se passe beaucoup de choses pour ue cela puisse être vraiment réel mais pouruoi pas je n’ai pas cherché la réalité dans ce roman je me suis laissée porter par le récit je me suis attachée à Mati j’ai voulu connaître les secrets de cette famille ui semblait au départ si normale


  8. Audrey Audrey says:

    J'ai beaucoup aimé les deux premières parties de ce thriller le style d'écriture de Solène Bakowski m'a beaucoup plu et touchée Néanmoins j'ai trouvé le dénouement trop lourd un peu tiré par les cheveux et il m'a donné l'impression d'une surenchère de drames ui manuait un peu de crédibilité selon moi


  9. saveursetlectures saveursetlectures says:

    Nouvel excellent roman de Solène Bakowski On s'attache aux personnages on souffre pour eux on espère u'ils sont sortiront et si possible indemnes mais C'est toujours un plaisir de lire un roman de cette auteure car elle a une belle plume et sait très bien jouer avec nos sentiments


  10. Sonia Bruffin Sonia Bruffin says:

    Il faut avoir l'esprit sacrément tordu pour écrire autant de haine Je n'en vois pas l'intérêt C'est noir triste méchant Un roman pour les ménagères ui s'ennuient et se complaisent dans le malheur


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *